Web 2.0, Opinion, Marketing & Communication

jeudi 5 mars 2009

Google va sanctionner les billets sponsorisés

Encore un pavé dans la marre des billets sponsorisés, Advertising Age révèle aujourd'hui les conclusions d'une étude Forrester Research dont un des points clé est la recommandation d'inclure un tag "no follow" aux billets sponsorisés pour que Google ne considère pas les liens de le calcul de son fameux Pagerank. Concretement, c'est un des arguments majeur des spécialistes du billet sponsorisé, celui du référencement. Un argument qui fait réagir Google, et notamment Matt Cutts, chief enforcer of Google's web-spam team, qui a publié sur son blog un billet précisant que ceux qui ne respecteraient pas cette règle, qui pourrait bientôt être mise en application par le moteur de recherche, risqueraient des sanctions. Il est vrai qu'en la matière, on sait que Google ne plaisante pas du tout.

Les conclusions de l'étude en 5 points :
  • Etre transparent et assumer le lien financier
  • Le blogueur doit conserver son indépendance, même s'il s'agit de dire des choses peu flatteuses sur le sponsor
  • Etre honnete et pertinent
  • Ecouter la communauté des blogueurs
  • Appliquer la règle du "no follow"
Les billets sponsorisés, machines à polémiques
C'est vrai que le sujet fait débat depuis longtemps, autant du coté des blogueurs que de celui des marques et des lecteurs. Sans entrer dans le débat stérile et dans la chasse aux "blogueurs vendus".
Du coté blogueur, plusieurs enjeux important : comment conserver sa crédibilité ? Comment gérer la défiance des lecteurs qui oscillent entre jalousie et colère ? Thomas Clément avait par exemple dénoncé un spécialiste dont les pratiques lui semblaient inappropriées. Son point de vue de publicitaire est intéressant car il se base sur les règles bien établies du publi rédactionnel. Dans le fond, le billet sponso, pourquoi pas, mais la pub déguisée en contenu éditorial ça tourne à la tromperie.
Du coté des lecteurs, quelle confiance accorder au blog qui fait de la promo qui ne dit pas son nom ? Les commentaires, parfois teintés de jalousie ou d'aigreur, sont monnaie courante. Au final, le billet sponsorisé contribue largement à dégrader la reltions lecteurs/blogueurs.
Du coté des marques, c'est également un enjeu important. On le sait, la crédibilité et l'attention accordée par un lecteur à un article est sans commune meure avec ce lle qu'il consacre au contenu éditorial. En matière de billets sponsorisés, c'est généralement l'inévitable effet scroll, et beaucoup ont tendance à zapper le contenu qui suit la mention "billet sponso", d'où l'astuce qui consiste à le mentionner en toute fin de billet. On pourrait parler de tromperie pour celui qui aura tout lu sans se douter de la nature du contenu. Sans compter que quand le point de vue du blogueur n'est pas en phase avec les attentes de la marques, la relation peut vite trouver son terme.

Dans le fond, une marque de lère du 2.0, c'est une marque qui développe un e "talking value", une marque qui fait réagir et qui anime la communauté.

A lire également une serie de billets sur Guam's blog

2 commentaires:

GuAM a dit…

Ben merci beaucoup pour le lien ^^
Ca me fait d'ailleurs penser qu'il faut que je m'attèle à rediger la fin de cette enquête.

Anonyme a dit…

Your blog keeps getting better and better! Your older articles are not as good as newer ones you have a lot more creativity and originality now. Keep it up!
And according to this article, I totally agree with your opinion, but only this time! :)